La sécheresse vaginale

… un problème qui touche près d 'une femme sur deux, et pas seulement pendant la ménopause!

La sécheresse vaginale s'explique par une sécrétion réduite des hormones sexuelles féminines, les œstrogènes. Elle se manifeste par une sensation de sécheresse dans le vagin et sur la zone intime. Le vagin, en effet, produit moins de liquide, ce qui conduit à des irritations inconfortables, voire douloureuses, avec des démangeaisons, une sensation de brûlure ou des rougeurs.

La baisse de la sécrétion d'œstrogènes peut avoir différentes causes. Durant la ménopause, il s'agit d'une évolution naturelle, que chaque femme traverse. La peau du vagin devient aussi plus mince et plus fragile, aggravant encore le phénomène. Mais les jeunes femmes n'échappent pas toujours à la sécheresse vaginale. Celle-ci peut apparaître après une opération de l'utérus ou des ovaires, et en guise d'effet secondaire d'une chimiothérapie, d'une radiothérapie ou d'un autre traitement contre le cancer.

La sécheresse vaginale peut aussi être causée par une grossesse ou survenir pendant l'allaitement. Dans certains cas, le stress ou la pilule contraceptive sont à l'origine du problème. Bref, les causes sont multiples et la femme peut être concernée à tout âge.

La sécheresse vaginale est de nature à affecter profondément la qualité de la vie. Parallèlement aux aspects médicaux, comme les irritations douloureuses, les démangeaisons ou les sensations de brûlure dans la région vaginale, il peut aussi y avoir un impact sur votre vie sociale. Les rapports sexuels sont souvent désagréables, voire douloureux.

Heureusement, il existe des solutions pour atténuer les gênes, ou même les éliminer. Les crèmes et les ovules vaginaux contenant des hormones sont souvent utilisés à cet effet. En général, ces médicaments ne sont disponibles que sur ordonnance. Il existe aussi des alternatives, accessibles sans prescription, p.ex. Vagisan Moisturising Cream ou Vagisan Moisturising Cream Combi.

Comment reconnaître la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est encore un tabou. Pourtant, d'après les résultats d'une enquête, une femme sur deux souffre de sécheresse vaginale* après l'âge de 45 ans. Est-ce votre cas?

Répondez aux questions suivantes.
Si vous avez répondu une fois « oui », cela peut être un signe de sécheresse vaginale. Consultez alors la page « Quand doit-on consulter un gynécologue ou un médecin généraliste? »

Au cours des 4 dernières semaines, avez-vous constaté une des gênes suivantes dans votre zone intime?

  • Sensation de sécheresse
  • Démangeaisons
  • Sensation douloureuse/irritation
  • Sensation de brûlure
  • Douleur dans la zone vaginale
    - indépendamment de l'activité sexuelle
    - pendant l'activité sexuelle

*Source : sogc.org/guidelines/the-detection-and-management-of-vaginal-atrophy/